Éric Zemmour : « Le 17 novembre, la révolte des Français qui voient jaune »

579683745.jpg

Éric Zemmour donne sa vision de la révolte des gilets jaunes : révolte de la France périphérique – dont Christophe Guilluy nous dit qu’elle reste majoritaire – contre la France mondialisée des grandes métropoles, minoritaire. Éric Zemmour y voit une forme nouvelle de la lutte des classes, fil rouge de la présidence Macron [Figaro magazine du vendredi 16 novembre]. Pourquoi pas ? Ou un affrontement Pays Réel / Pays Légal, à la maurrassienne ? Sans-doute les deux. Christophe Guilluy dit encore que la classe dirigeante actuelle parce qu’elle représente et sert la France mondialisée minoritaire est de ce fait condamnée. Si tel était le cas, nous dirions, comme Houellebecq, que nous n’aurions rien à regretter.  LFAR

C’est une révolution ? Non, sire, c’est une révolte. On pourrait ainsi retourner le célèbre dialogue qui annonça au roi la prise de la Bastille. Non, la manifestation des « gilets jaunes » ne sera pas une révolution. Le 17 novembre 2018 ne sera pas le 14 juillet 1789. Le monarque élyséen n’a rien à craindre, en dépit des cris poussés par les sans-culottes de La France insoumise et du Rassemblement national. On pourrait même dire que cette révolte n’est qu’une jacquerie, c’est-à-dire une rébellion de manants sans perspective politique ; mais cela la rend d’autant plus grave.

La protestation contre la hausse du prix de l’essence est aussi vieille… que l’automobile. Pendant longtemps, elle fut provoquée par celle du prix du pétrole. Au moins, il y avait une certaine logique. Et puis, le prix de l’essence est devenu une arme au service des idéaux écologiques. C’est en tout cas ainsi que nos gouvernants habillent leurs décisions. Le diesel, voilà l’ennemi ! Il y a quelques années, pourtant, les mêmes nous disaient: le diesel, voilà l’ami ! Allez comprendre. En vérité, les Français ne consomment pas plus d’essence (diesel compris) mais moins. C’est même pour cette raison que l’Etat en augmente le prix. Cela paraît complexe mais c’est simple pour un technocrate de Bercy : plus on achète de l’essence à la pompe, plus on paie de taxes : pour compenser la baisse des recettes fiscales provoquée par la baisse de la consommation d’essence, il faut augmenter son prix ! C.Q.F.D.

Les technocrates de Bercy sont d’autant plus inquiets que la première année du mandat de Macron a vu les dépenses publiques s’envoler de nouveau. On est loin des promesses du candidat de réduire les effectifs de la fonction publique ; mais on est au plus près des électeurs du candidat Macron: les fonctionnaires d’un côté et surtout, de l’autre, les habitants des métropoles qui n’ont pas besoin d’automobile pour se déplacer, bien pourvus en métros, bus, tramways ou encore vélos, voire trottinettes.

Les cibles de la politique de Bercy sont les habitants de cette France périphérique des petites villes qui ont besoin de leurs voitures (souvent au diesel) pour se rendre à leur travail ou conduire leurs enfants à l’école. Comme par hasard, cette France-là n’a pas voté Macron. Elle lui a préféré l’abstention ou Marine Le Pen. Ou, pour les plus âgés d’entre eux, François Fillon. Cette France-là, ce sont ceux qui « fument des clopes et qui roulent au diesel », que brocardait récemment un ministre, à la manière d’Hillary Clinton se gaussant des « déplorables » qui votaient pour Donald Trump. Ce « mépris de classe », qui traduit le retour de la «lutte des classes», est le grand non-dit de cette manifestation des « gilets jaunes »: une « lutte des classes » remise au goût du jour par la mondialisation, qui s’exprime géographiquement, socialement, et électoralement. Une lutte des classes qui est le fil rouge de la présidence Macron, quels que soient les efforts de celui-ci pour le dissimuler.

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2018/11/19/d-accord-avec-eric-zemmour-le-17-novembre-la-revolte-des-fra-6106407.html

Publicités

Un commentaire sur “Éric Zemmour : « Le 17 novembre, la révolte des Français qui voient jaune »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s