Entre émoi et critique de l’immigration : les politiques réagissent à l’attaque de Villeurbanne

Entre émoi et critique de l'immigration : les politiques réagissent à l’attaque de Villeurbanne
© PHILIPPE DESMAZES Source: AFP
Des policiers se déploient devant une pharmacie à Villeurbanne, où s’est produite une attaque au couteau qui a coûté la vie à une personne et blessé neuf autres, le 31 août 2019.
Plusieurs personnalités politiques ont rapidement réagi à l’attaque au couteau commise par un ressortissant afghan ce 31 août à Villeurbanne.

Certains ont pointé du doigt les effets néfastes d’une immigration qu’ils jugent non contrôlée.                                 

L’attaque au couteau qui s’est produite ce 31 août à Villeurbanne a suscité un vif émoi au sein de la classe politique. 
Commise par un individu se réclamant de nationalité afghane, elle a fait, à l’heure où nous écrivons ces lignes, au moins un mort (un jeune homme de 19 ans) et neuf blessés dont trois graves.
Les autorités ont dans un premier temps fait état d’un second suspect en fuite, mais le parquet et une source policière ont ensuite démenti la participation d’un second auteur.
A gauche de l’échiquier politique, la sénatrice écologiste du Val de Marne, Esther Benbassa, a exprimé ses condoléances «à la famille et aux proches» de la victime de cette attaque et un «prompt et complet rétablissement aux blessés».

Les Républicains : des élus Maréchal-compatibles veulent se structurer

1253883.jpeg

La rencontre avait beaucoup fait parler d’elle. Le 25 juin dernier, une quinzaine d’élus LR avaient dîné avec Marion Maréchal au Bouclier de Bacchus, un restaurant du IXe arrondissement de Paris. Trois noms de convives avaient alors fuité : Sébastien Pilard, ancien dirigeant de Sens commun, émanation de la Manif pour tous au sein de LR, et vice-président de la région Pays de la Loire; le député de l’Ain Xavier Breton et le sénateur du Val-d’Oise Sébastien Meurant. Une polémique s’en était suivie. Le président du Sénat Gérard Larcher avait notamment estimé que les intéressés s’étaient « mis eux-mêmes en dehors des valeurs » de leur formation politique. Mais aucune exclusion n’avait été envisagée.

Selon nos informations, les trois élus LR de la « bande de Bacchus », comme ils s’étaient alors surnommés, réfléchissent à structurer un courant conservateur au sein des Républicains. Une illustration supplémentaire de la fragmentation de LR en une multitude de courants et de micro-partis.

https://www.fdesouche.com/1253883-les-republicains-des-elus-marechal-compatibles-veulent-se-structurer

Le Populisme contre le Cosmopolitisme

Des-migrants-après-avoir-mis-le-pied-sur-le-sol-de-Ceuta
Le populisme menacerait la démocratie.C’est au nom de cette affirmation injustifiée que le Système, par la voix des contestataires de la politique menée par Salvini, vient de déclarer persona non grata, le représentant le plus en vue des souverainistes italiens, opposés à l’Europe de Bruxelles.
Certes, ce divorce prévisible entre la droite populiste de Salvini, dite « extrême » et la gauche populaire, est une excellente affaire pour Macron, Merkel et Junker.
Le Système financier et mondialiste aurait-il gagné pour autant ?
Pas encore et probablement jamais, mais avec le Brexit en Angleterre qui est violemment attaqué il passe sérieusement à l’offensive. Mais c’est un revers providentiel pour nos ennemis.
Comme en France avec le « plafond de verre », chaque fois opposé au RN, la Léga de Salvini risque d’être bloqué par le « cordon sanitaire » de ses adversaires qui feront tout pour le discréditer et éviter de nouvelles élections. Ainsi les immigrationistes se sentent le vent en poupe et la justice italienne complice, a laissé débarquer un bateau d’une ONG avec sa cargaison d’indésirables.
Comme chez nous, le peuple italien a oublié que l’autodétermination, dans le cadre de la démocratie, lui donnait la priorité des droits et se tait devant ce qu’on lui fait passer pour une fatalité irrémédiable. Le Procureur d’Agrigente (Sicile) a laissé débarquer sur l’ile des illégaux, sans s’occuper de l’avis des habitants.

Lire la suite « Le Populisme contre le Cosmopolitisme »

La Belle Époque des accusations délirantes est revenue

doigt-accusateur.jpg

Bernard Plouvier

Tout le monde s’en souvient – ou le devrait : au temps du bon Joseph du Kremlin, le 2Tsar Rouge, lorsque le Big Boss avait un mouvement d’humeur, lorsqu’il voulait se débarrasser de rivaux ou simplement épurer les hauts cadres du PC de l’URSS, le Procureur-général de l’URSS accusait les dignitaires devenus indésirables de trahison au profit de « l’impérialisme étranger » ou des « gouvernements fascistes ».

C’est ainsi que des Juifs furent exécutés comme espions au service du IIIeReich tandis que d’autres l’étaient au titre de « vipères lubriques du capitalisme ». En ces temps-là, sous la botte de Soso Dougashvili-« Staline », on savait rigoler !

C’était de l’humour noir, voire carbonisé, en plus d’être souvent d’une rare grossièreté. Mais une quantité invraisemblable de pitres, dans les PC étrangers, chez les compagnons de route (les « idiots utiles ») ou dans les associations Antifa (telle la Ligue des Droits de l’Homme, où l’on jugea corrects les Procès de Moscou « puisque les accusés avouaient leurs crimes » !), poursuivirent jusqu’en 1956 (année de la publication du Rapport Khrouchtchev) l’adoration du demi-dieu et la calomnie des victimes de ces assassinats judiciaires.

En nos jours de « conscience éclairée », dans le monde merveilleux du XXIesiècle de l’ère chrétienne – ou du Iersiècle de la nouvelle ère globalo-mondialiste, au gré du lecteur -, voulez-vous stigmatiser un malfaisant qui ne pense pas comme vous, il suffit de trouver la bonne formule et ça marche tout aussi bien que sous le délicieux Joseph… à ceci près qu’on tue moins (sauf du côté des égorgeurs djihadistes) : après tout, même un ennemi est un consommateur et l’essence même de notre Nouvelle Société Qui Gagne est résumée par l’équation Vente = Profit.

Lire la suite « La Belle Époque des accusations délirantes est revenue »

Qui est Nicolas Berggruen, le milliardaire « philanthrope » qui a financé Sylvie Goulard ? Par Laurent Dauré

L’information était disponible depuis 2014, mais Le Journal du dimanche l’a actualisée et mise sur le devant de la scène le 25 juin dernier : Sylvie Goulard a reçu de l’Institut Berggruen plus de 10 000 euros par mois d’octobre 2013 à janvier 2016, période au cours de laquelle elle était députée européenne (voir notre article). Dans la rubrique « Mon parcours » de son site personnel, l’éphémère ministre des Armées présente ainsi son activité au service du think tank américain : « Conseillère spéciale du Council for the Future of Europe [Conseil pour l’avenir de l’Europe] », un groupe de réflexion qui dépend du « Nicolas Berggruen Institute for Governance [Institut pour la gouvernance] ».

Sylvie Goulard précise ensuite qu’il s’agit d’une « association à but non lucratif visant à promouvoir une meilleure gouvernance mondiale et européenne. » Elle ajoute que le Conseil pour l’avenir de l’Europe « est présidé par Mario Monti » et qu’il « comporte des personnalités de sensibilités politiques diverses telles que, notamment, Jacques Delors, Guy Verhofstadt, Pascal Lamy, Romano Prodi ou Jean Pisani-Ferry. » On imagine les débats enflammés entre ces anticonformistes que tout oppose…

Un milliardaire « philanthrope » de plus

Basé en Californie, l’Institut Berggruen a été fondé en 2010 par le milliardaire américano-allemand – qui a grandi en France – Nicolas Berggruen, fils du richissime collectionneur et marchand d’art Heinz Berggruen (décédé en 2007). Le magazine Forbes évalue la fortune personnelle du golden boy à 1,81 milliard de dollars. Mais, à 55 ans, cet ancien jet-setter est quelque peu blasé, il a l’argent triste et veut désormais être reconnu en tant qu’intellectuel. Lire la suite « Qui est Nicolas Berggruen, le milliardaire « philanthrope » qui a financé Sylvie Goulard ? Par Laurent Dauré »

“Homophobie” dans le football : les réseaux sociaux s’enflamment

nice-marseille-gay-banderole19941223.jpg

Après les “incidents” qui ont émaillé la rencontre Nice-Marseille, les débats font rage dans les stades et sur les réseaux sociaux.

Comme l’expliquent un certain nombre de supporteurs, l’action de la Ligue de Football Professionnel et du Gouvernement est totalement contre-productive. Il faut ainsi s’attendre chaque semaine à une escalade dans la provocation.

https://fr.novopress.info/215286/homophobie-dans-le-football-les-reseaux-sociaux-senflamment/

72% des Français estiment que la qualité de l’enseignement s’est dégradée au cours de la dernière décennie

A la veille de la rentrée des classes qui aura lieu le lundi 2 septembre, un sondage réalisé par l’institut BVA révèle que pour 72% des Français, la qualité de l’enseignement s’est dégradée au cours des 10 dernières années. 51% des sondés estiment même que la qualité de l’enseignement aujourd’hui n’est pas satisfaisante dans l’Hexagone.

En dépit de l’opinion des Français au sujet de la qualité de l’enseignement, 65% d’entre eux ont une image positive des professeurs. Un résultat stable par rapport à 2017 et légèrement plus élevé chez les parents d’élèves (70%).

Le Maine Libre

https://www.tvlibertes.com/actus/72-des-francais-estiment-que-la-qualite-de-lenseignement-sest-degradee-au-cours-de-la-derniere-decennie

NOTRE FEUILLETON ESTIVAL : UN ETE AVEC JACQUES BAINVILLE… S’ACHEVE AUJOURD’HUI !

Voici que ce feuilleton s’achève, et nous sommes heureux qu’il vous ait intéressé : ce sont les chiffres de fréquentation qui l’attestent, et cela nous confirme dans notre décision prise de renouveler l’expérience, pour les deux années à venir : l’année prochaine, du 14 juillet au 14 août (puisqu’il n’y a pas de note sur lafauteraousseau le 15 Août), nous vous emmènerons à la découverte de Léon Daudet; et, en 2021, à la découverte de Charles Maurras…

Pour clôturer ce feuilleton dédié à Bainville, nous avons choisi de redonner ce moment de grâce offert par France info, cette courte chronique consacrée à l’Histoire de France de Bainville, en faisant suivre le lien du scripte de la chronique…

Bonne écoute, bonne lecture, et… à l’année prochaine, pour notre feuilleton Léon Daudet !…

France info : L’Histoire de France, « petit bijou ».

En deux minutes et dix neuf secondes, ce samedi 4 août 2007, France info a remarquablement signalé à ses auditeurs la valeurs et la qualité de ce maître livre de Jacques Bainville : « ce grand livre » « un chef d’oeuvre », « un petit bijou », n’hésite pas à dire le journaliste, à l’enthousiasme communicatif, que l’on aurait aimé entendre plus longtemps… :

Lire la suite « NOTRE FEUILLETON ESTIVAL : UN ETE AVEC JACQUES BAINVILLE… S’ACHEVE AUJOURD’HUI ! »