L’Europe Vraie. Comment la voulons-nous ? par LES LANSQUENETS

Aigle-euro-300x287.jpg

L’Europe est un lieu sacré, source de civilisation, unie par la métaphysique, la religiosité, l’art, la philosophie, la politique, l’architecture, l’éros et l’épopée. L’Europe est un tout, et chacune de ses parties la rend unique dans le monde et dans l’Histoire.

L’Europe, c’est l’unité dans la diversité, garante à la fois des libertés individuelles et civiles, de la hiérarchie et de la transcendance. L’Europe est une mosaïque dont toutes les parties sont indispensables et magnifiques, gages de puissance lorsqu’elles sont assemblées.

L’Europe est menacée aujourd’hui dans toutes ses composantes. L’effondrement démographique, les invasions massives, l’affaissement idéologique et culturel, la subordination aux forces extérieures, au mercantilisme comme à l’opportunisme matérialiste, risquent de la faire disparaître comme identité et comme substrat biologique. Lire la suite « L’Europe Vraie. Comment la voulons-nous ? par LES LANSQUENETS »

Didier Gailhaguet : un franc-maçon avec « des dossiers sur tout le monde »

Alors que les témoignages pleuvent, que les médias ont sonné le tocsin pour avoir la peau du parrain de la Fédération des sports de glace et que le ministre a réclamé sa tête, Gailhaguet est en passe d’arriver à se maintenir à son poste ! Un exploit dans un contexte aussi lourd.

Le Figaro  : « Néanmoins, comme nous le confiait un observateur avisé du milieu, il semble peu probable que Didier Gailhaguet démissionne de son poste «sans combattre. Il adore les conflits. Plus tu l’attaques, plus il devient fort.» «Il prétend aussi avoir des dossiers sur tout le mondeIl a une mainmise totale sur la fédération et sur les patineurs, qu’il tient financièrement car la grande majorité n’ont aucun partenaire autre que la fédé elle-même, ajoutait une autre spécialiste du «parrain» Gailhaguet, toujours sous couvert d’anonymat. Des échos validés par la décision de l’intéressé: «Le président de fédération que je suis attendra les résultats de cette inspection avant de prendre une décision sur une démission demandée par Madame la ministre». Lequel Gailhaguet se déclare aussi «clean» et promet qu’il «ne mérite pas le traitement qui (lui est) apporté».

Ajoutez à cela un réseau tentaculaire, notamment sur le plan politique pour ce franc-maçon, et vous comprendrez mieux pourquoi tant de personnes ont renoncé à mettre son pouvoir en question. «Il fera tout pour sauver sa tête», conclut d’une même voix les observateurs. «Et même si la ministre des Sports parvient à obtenir sa tête, son emprise sur le patinage ne s’arrêtera pas comme ça.» »

http://www.contre-info.com/didier-gailhaguet-un-franc-macon-avec-des-dossiers-sur-tout-le-monde#more-60977

Toulouse : après une agression par 30 antifas sur son équipe, le candidat RN dépose plainte et dénonce le comportement de la gauche

Voici le vrai visage de l’extrême gauche à : celui de la haine et de la violence. Ils attaquent en meute des femmes seules, quelle lâcheté !
Nous réclamons la dissolution de ces groupuscules « antifas » et une condamnation exemplaire des agresseurs !

Voir les Tweets sur Fdesouche

Coronavirus : peut-être l’étincelle qui déclenchera une crise mondiale

coronavirus-1-732x475.png

Marc Rousset

Les Bourses chinoises ont dévissé de plus de 8 %, le lundi dernier, malgré les 150 milliards d’euros injectés par les autorités pour aider une économie à l’arrêt à cause du coronavirus. Plus de 2.600 titres ont chuté de 10 %, seuil à partir duquel les échanges sont automatiquement suspendus. Quant à la Bourse de New York, elle a baissé, ce vendredi, de 0,54 % malgré de bons chiffres sur l’emploi américain, car le bilan de la crise sanitaire en Chine continue de s’aggraver, avec plus de 37.000 personnes contaminées et plus de 800 morts.

En fait, personne n’est actuellement en mesure d’évaluer la gravité de l’épidémie, et encore moins ses effets à venir sur l’économie et les Bourses mondiales. Une seule pièce chinoise manquante pour un sous-traitant quelque part dans le monde et cela peut mettre à l’arrêt une chaîne entière de production en Europe ou aux États-Unis. La seule chose de certaine, c’est que le PIB chinois représente 16 % du PIB mondial, que la croissance chinoise était l’un des principaux moteurs de l’économie mondiale. Si elle vacille, une récession est probable, avec une onde de choc qui se propagera dans le monde entier et des banques centrales (Chine incluse) qui émettront de plus en plus de monnaie de singe pour la contrecarrer.

Lire la suite « Coronavirus : peut-être l’étincelle qui déclenchera une crise mondiale »

Pas de lutte contre la mondialisation sans fin du dogme de la croissance

lutter-mondialisation-croissance-588x330.jpg

Par Frédéric Malaval, essayiste, auteur de Vers l’EcoHumanisme ♦  L’article “Pas de croissance économique sans croissance de productivité” a intéressé plus d’un lecteur. Ses auteurs se désolent de l’atonie de la croissance économique actuelle. Leur analyse est que malgré les espoirs qu’elle a suscités, la société de l’information n’a pas soutenu la croissance par les gains de productivité qu’elle aurait dû générer. Ils constatent que celle-ci est en panne. Trouver des sources de croissance économique aujourd’hui et demain est le Graal de la majorité des économistes.

Discourir sur les causes de la croissance, et surtout comment l’entretenir, est incontournable. Le constat cependant est que cette croissance faiblit, malgré l’augmentation faramineuse de la population mondiale et des investissements immenses pour la soutenir. L’International Monetary Fund n’est pas optimiste. Dans ses Perspectives de l’économie mondiale de juillet 2019, le constat est une “croissance mondiale encore languissante”. La livraison de janvier 2020 n’annonce pas d’embellie. Lire la suite « Pas de lutte contre la mondialisation sans fin du dogme de la croissance »

Pays-Bas: 65 % des Néerlandais souhaitent une réduction de l’immigration, selon un sondage

Aux Pays-Bas, une majorité de la population estime que l’immigration doit être réduite. C’est ce qui ressort d’un sondage effectué par l’institut Kantar pour le quotidien néerlandais De Telegraaf. Il s’agit du journal le plus important du pays, avec une diffusion quotidienne de près de 400 000 exemplaires.

Selon l’étude, près des deux tiers (65 %)  des sondés désirent une réduction de l’immigration. Vingt-un pour cent des personnes interrogées ne se prononcent pas alors que 14 % pensent qu’il ne faudrait pas limiter l’immigration aux Pays-Bas. Lire la suite « Pays-Bas: 65 % des Néerlandais souhaitent une réduction de l’immigration, selon un sondage »