Un policier suspendu pour radicalisation réintégré dans une autre unité

Il avait été écarté à la suite de l’attaque de la préfecture de police. Un agent suspendu pour des soupçons de radicalisation va être réintégré aux forces de l’ordre, dans un service différent, dès la semaine prochaine.

le policier devrait reprendre le travail le 2 mars prochain, dans une antenne en charge de la fraude fiscale. Il travaillait avant à la traque de fugitifs.

(…) Son comportement avait été signalé en 2011 après son mariage avec une avocate de confession musulmane et sa conversion. Son refus de tout contact avec personnel féminin, sa nouvelle barbe et ses discours sur la religion avaient suscité l’inquiétude de ses collègues. Les collègues du capitaine l’ont à nouveau signalé fin 2019.

(…) Le Parisien

http://www.fdesouche.com/1342995-un-policier-suspendu-pour-radicalisation-reintegre-dans-une-autre-unite

Allemagne : fusillade d’Hanau, amalgames à tous les étages !

allemagne-hanau-amalgames-588x330.jpg

Quand il y a un attentat islamiste, les médias invoquent un « déséquilibré » et refusent tout « amalgame » avec l’islam. Quand un tueur allemand, manifestement dérangé, procède à deux fusillades dans des bars à chicha à Hanau près de Francfort, foin de ces pudeurs !

Amalgames autorisés

« Fusillades en Allemagne : le spectre du terrorisme d’extrême droite », selon LCI.
« Fusillades en Allemagne : le tireur avait une vision profondément raciste », selon Le Parisien.
« Stupeur à Hanau, ville multiculturelle cible d’un attentat raciste », selon Orange.
« Fusillades de Hanau : « l’extrême droite a banalisé un discours de haine contre des minorités ethniques et confessionnelles », selon France Info. Et pour bien enfoncer le clou, France Info fait parler une universitaire gauchiste de Rennes, Valérie Dubstaff, qui déclare : « Le terrorisme d’extrême droite ne nuit pas au vote de l’AFD » (…) « Les gens ne font pas le lien entre les terroristes et l’extrême droite politique qui attise les haines ». Lire la suite « Allemagne : fusillade d’Hanau, amalgames à tous les étages ! »

Vichy au-delà du manichéisme

Deux historiens juifs, Robert Aron et François-Georges Dreyfus, auront porté sur Vichy un regard d’une grande honnêteté intellectuelle, qui dérange ceux qui font profession d’entretenir un climat de guerre civile. Le livre du second rappelle opportunément que l’antisémitisme n’était pas l’apanage de la droite.

Pierre Enckell, l’inquisiteur qui a mission de pourfendre, chaque semaine, dans les colonnes de l’Événement du jeudi, les manifestations de pensée non alignée, s’étrangle de fureur en rendant compte du livre de François-Georges Dreyfus, Histoire de Vichy. C’est évidemment bon signe pour cet ouvrage.

Dreyfus, assure Enckell, « a une conception bien floue de la trahison ». Autrement dit, c’est un traître. Comme ont été, sont et seront des traîtres tous ceux qui, peu ou prou, s’écartent du catéchisme manichéen régnant depuis 1945. On pouvait imaginer et espérer – que, le temps passant, les passions s’éteindraient, pour permettre à l’histoire de reprendre ses droits. Il n’en est rien. On constate même que certains, qui n’étaient pas nés en 1940, se mobilisent pour ressusciter un climat de guerre civile, en grattant les vieilles plaies, afin de les rendre bien purulentes. Lire la suite « Vichy au-delà du manichéisme »

Echec à la censure contre RT France

Echec à la censure contre RT France

C’est une décision du CSA parue au Journal officiel ce matin.

Le 28 juin 2018, le Conseil supérieur de l’audiovisuel mettait en demeure la chaîne RT France pour

des manquements à l’honnêteté, à la rigueur de l’information et à la diversité des points de vue dans le journal télévisé du 13 avril 2018 de 11h00, essentiellement consacré à la situation en Syrie.

Et elle précisait :

Lire la suite « Echec à la censure contre RT France »

Black blocs et casseurs : les services de renseignements craignent un basculement vers le terrorisme

Selon une enquête du Point, l’«ultragauche» serait vue comme une menace par les services de renseignements qui tentent de démanteler les réseaux. Les autorités constatent une radicalité qui serait montée d’un cran.

En savoir plus sur RT France

https://www.tvlibertes.com/actus/black-blocs-et-casseurs-les-services-de-renseignements-craignent-un-basculement-vers-le-terrorisme

Pourquoi viennent-ils tous se faire démolir par Zemmour ?

Avec un Z comme Zorro, Eric Zemmour est devenu en quelques mois le Cassius Clay du débat télévisé : les challengers se succèdent, et se fracassent les uns après les autres. Cette semaine, ce sont trois vaincus par KO qui se sont suivis, tous des soutiens du pouvoir.
Emmanuelle Wargon a tenté de défendre la politique énergétique du gouvernement, modèle typique du “en même temps” qui ne marche pas : en quelques minutes, on a compris que les éoliennes sont un gadget pour complaire aux écolos, et que rien ne justifie le retrait du nucléaire, même à pas mesuré, car c’est la seule énergie qui peut pallier les émanations de gaz à effet de serre. La secrétaire d’État à l’Écologie s’est vite retrouvée dans ses petits souliers, embrouillée, a minaudé des éléments de langage, elle a sombré corps et biens.

Mounir Mahjoubi a aligné les belles phrases et mots creux pour définir le Macronisme : un monde nouveau pour une politique réaliste, l’insertion de tous par le travail, l’égalité des chances, blabla bla bla bla… Zemmour lui a juste envoyé que le macronisme était le dernier avatar de l’ancien monde en voie de disparition, celui du mondialisme. Et qu’il était l’illustration parfaite de la bourgeoisie post moderne qui porte cela, envers et contre le reste du peuple. Mahjoubi s’est forcé à garder jusqu’au bout son sourire béat, mais il a encaissé et cela s’est vu.

Lire la suite « Pourquoi viennent-ils tous se faire démolir par Zemmour ? »