Saint-Ouen (93) : Zakaria, le plus jeune colistier du nouveau maire Karim Bouamrane (PS), a été arrêté sur un scooter volé

Zakaria Zigh, 19 ans, a été interpellé la nuit dernière sur un scooter volé. Karim Bouamrane (PS), qui deviendra officiellement maire de Saint-Ouen ce samedi, lui a demandé de se mettre en retrait de la vie politique. Lire la suite « Saint-Ouen (93) : Zakaria, le plus jeune colistier du nouveau maire Karim Bouamrane (PS), a été arrêté sur un scooter volé »

Les Républicains offrent Marseille à l’extrême-gauche. Peuvent-ils continuer à se prétendre de droite ?

Les Républicains offrent Marseille à l’extrême-gauche. Peuvent-ils continuer à se prétendre de droite ?

Après d’interminables négociations, Samia Ghali (ex-sénatrice PS des quartiers Nord de Marseille) a décidé d’apporter son soutien à Michèle Rubirola, tête de liste d’une liste d’extrême gauche.

Michèle Rubirola a donc été élue maire de Marseille en début d’après midi. Elle a recueilli au 2ème tour 51 voix et son adversaire LR Guy Tesssier seulement 41. Le RN n’a pas pris part au vote du fait du refus de LR d’accepter la moindre de ses voix… A noter qu’un conseiller LR ou dissident LR a même voté pour la candidate de l’extrême-gauche.

Lire la suite « Les Républicains offrent Marseille à l’extrême-gauche. Peuvent-ils continuer à se prétendre de droite ? »

5 juillet 1962 : le massacre d’Oran, avec la complicité de De Gaulle

57818539.gif?resize=208%2C245Ce 5 juillet à Oran (environ 100 000 Européens y résidaient encore à ce moment), alors que le prétendu « cessez-le-feu » avec le FLN était en vigueur depuis 3 mois, suite à la trahison gaulliste, se déroula une terrible chasse aux Blancs.

« On égorgea, on tua au revolver ou à la mitraillette, on prit des rues en enfilade, tuant tout ce qui bougeait.
On pénétra dans les restaurants, les magasins, les appartements, assassinant les pauvres gens avec des raffinements de cruauté, arrachant des yeux, coupant des membres. On vit même des femmes musulmanes dépecer des vivants avec les dents. »

Bilan : 3 000 morts et disparus. Lire la suite « 5 juillet 1962 : le massacre d’Oran, avec la complicité de De Gaulle »

Chaos à bord de l’Ocean Viking. Le bateau « humanitaire », qui a recueilli 180 migrants en Méditerranée, s’est déclaré en « état d’urgence »

Bagarres, tentatives de suicide, menaces physiques envers l’équipage… SOS Méditerranée a annoncé que depuis 24 heures, « la situation à bord (NDLR: de l’Ocean Viking) s’est détériorée au point que la sécurité des 180 rescapés et de l’équipage ne puisse plus être garantie », obligeant le navire « humanitaire » à se déclarer en état d’urgence.

Lire la suite sur TVL

Adama, c’est leur bidet

Il faut toujours écouter les conseils du président de la République, qui sait ce qui est bon pour nous. J’ai donc recueilli pieusement ceux que nous a prodigués notre Jupiter élyséen, le 6 mai dernier. En bras de chemise, échevelé et l’œil enflammé (un spectacle proprement stupéfiant…), il avait disserté sur les mérites de Robinson Crusoé : « Les vrais idéalistes sont des grands pragmatiques. Quand Robinson part, il ne part pas avec des grandes idées de poésie ou de récit, il va dans la cale chercher ce qui va lui permettre de survivre du fromage… du jambon… des choses très concrètes ! » Macron négligeait toutefois de préciser les raisons de cette quête de nourriture : le navire sur lequel s’était embarqué son héros avait fait naufrage. Faut-il y voir une allégorie de la situation de la France aujourd’hui ? Devant l’écueil de la crise économique, faut-il commencer à stocker du fromage et du jambon ? (Sans oublier, très concrètement, le papier hygiénique… )

Dans la même envolée lyrique et cocasse, l’auguste jupiteux s’était grimé en dompteur de fauves : « Là on entre dans une période où on doit en quelque sorte enfourcher le tigre. Et donc le domestiquer », avait-il dit. « Il ne va pas disparaître, le tigre, il sera là, la peur sera là dans la société, elle ne va pas disparaître. Mais le seul moyen qu’il ne nous dévore pas, c’est de l’enfourcher. » Tous les spécialistes vous le confirmeront… Lire la suite « Adama, c’est leur bidet »

Libération : « quotidien de blancs, lu par des blancs, qui milite pour le racisme anti-blancs » (OJIM)

libe-logo-1.jpg.webp

LIBÉRATION N’EN FINIT PAS AVEC LES CAUSES VICTIMAIRES QUE LE FUTUR JUGERA COMME DES TRAHISONS HONTEUSES, COMME AU SUJET DE LA PÉDOPHILIE DONT LE JOURNAL SE FIT L’ARDENT DÉFENSEUR AUTREFOIS. AUJOURD’HUI, CE QUE LIBÉRATION AIME CE SONT LES RACISTES NOIRS ET CE QU’IL DÉTESTE CE SONT LES EUROPÉENS BLANCS.

Le mois de juin 2020 en France aura vu des minorités dites « diversitaires » occuper l’espace médiatique en s’identifiant à ce qu’elles ne sont pas, c’est-à-dire l’équivalent des minorités ethniques aux États-Unis. Au prix de plusieurs confusions. Ainsi, les minorités vivant en France, ou plutôt de faibles minorités à l’intérieur de ces mêmes minorités, ont voulu imposer une identification entre la société multi-ethnique et multi-culturelle américaine et la société républicaine française qui a, théoriquement, qu’on l’apprécie ou pas, prétention à se vouloir universaliste et donc intégrative de ses ressortissants de toutes les origines, du moment qu’ils deviennent intrinsèquement Français. Ce qui passe a priori par un incontournable respect du pays où l’on vit. Elles ont aussi utilisé la mort d’un afro-américain aux États-Unis à des fins de militantisme interne à la France ainsi qu’à leurs propres minorités, lesquelles ne reconnaissent pas toujours la Ligue de Défense Noire ou le Comité Adama Traoré comme particulièrement représentatif. Lire la suite « Libération : « quotidien de blancs, lu par des blancs, qui milite pour le racisme anti-blancs » (OJIM) »

Dette de la France : qui sont les coupables ? Fin

Jean-Yves Le Gallou considère que la poursuite des mouvements d’immigration à hauteur de 200 000 entrées régulières par an, et notamment le fait qu’un nombre croissant d’étrangers ou de Français d’origine étrangère procèdent au regroupement familial de leurs proches à des fins médicales, pose un problème structurel au système de santé français : « comment éviter son déséquilibre financier durable alors que ses recettes sont fondées sur une assise territoriale limitée (la production française) tandis que ses prestations, et donc les dépenses induites, sont potentiellement étendues au monde entier » À l’appui de sa démonstration, le conférencier donne l’exemple d’un Congolais entrant en France avec sa famille muni d’un simple visa de tourisme. Le lundi il dépose une demande de droit d’asile, le mardi il exige un hébergement à l’hôtel et, s’il ne l’a pas obtenu, dépose un référé auprès du tribunal administratif le mercredi. Au final – l’État les contribuables – paiera son logement pendant les dix-huit mois d’instruction de son dossier en créant de la dette supplémentaire. En 2009, il y a eu 47 686 demandeurs d’asile. Lire la suite « Dette de la France : qui sont les coupables ? Fin »