Les droites et le nouveau gouvernement

6a00d8341c715453ef0263e9550338200b-320wiLa petite opération de ravalement gouvernemental donne lieu à une avalanche de commentaires. La place des « laïcs », des « hommes de réseaux », des « amis de Xavier Bertrand », autant d’expressions qui permettent d’éviter les gros mots. Personne n’entend attaquer trop frontalement la bienfaisance philosophique qui structure le régime républicain. Depuis la victoire des radicaux socialistes en 1902 et celle de Mitterrand en 1981, on appelle cela la gauche

On a pourtant étrangement insisté, à l’occasion du passage de témoin – on hésite écrire de faux témoins – sur la qualité d’hommes de « droite » qui aurait caractérisé Édouard Philippe en 2017 puis son successeur Castex en 2020. Au rebours en effet de l’idéologie fondatrice de la cinquième république, on communique en effet de plus en plus en France sur l’existence d’une droite. Lire la suite « Les droites et le nouveau gouvernement »

Sur le blog de Marc Rousset : avec les éoliennes, l’écologie, c’est du vent !, par Charles Sannat

En 2019 les raccordements d’éoliennes en Allemagne ont chuté de 82%.

Sources : http://www.economiematin.fr/

http://marcrousset.over-blog.com/

Haaaa…. l’icoulougie et le développement durable ! Qu’est-ce cela me fait rire !

Tous les écolos me font rire. Surtout les jeunots adeptent de la jeune gourette (un gourou c’est un chef de secte), mais comme il faut tout féminiser dans ce monde de parité (même quand elle stupide) on doit dire je ne sais pas moi une gourette par exemple. Je pense évidemment à la Greta. Il y aura bien des esprits chagrins pour me dire que gourette cela fait penser à se gourer… pas faux. Mais comme Greta et ses jeunes adeptes se gourent en se fourrant leurs petits doigts jusqu’au tréfonds des yeux cela me va bien.

Déjà ils luttent pour la planète un i-phone dans une main et en faisant la queue chez mac-do pour un hamburger à la fin.

Ensuite ils veulent des voitures, des trottinettes et des vélos électriques, aux batteries super bonnes pour la planète.

Bon, encore une fois pas grave.

Les batteries sont produites en Chine et tuent pleins de petits Chinois. Le racisme c’est pas bien mais tuer les petits Chinois ça c’est bien.

Lire la suite « Sur le blog de Marc Rousset : avec les éoliennes, l’écologie, c’est du vent !, par Charles Sannat »

En France, l’autorité est dénigrée en bas et embourbée en haut

oui chef.jpg

Par Eric Deschavanne et Pierre-Henri Tavoillot*

L’autorité vient d’en haut, la confiance vient d’en bas », disait Sieyès. Le problème français est que nous n’avons plus ni haut ni bas. C’est la principale leçon de la crise, qui vient confirmer un diagnostic établi depuis longtemps.

Du côté de la confiance, les citoyens n’en ont guère envers un État auquel ils demandent pourtant sans cesse davantage. L’État est plein de défiance à l’égard de la société civile, qu’il perçoit comme un tas de Gaulois réfractaires.

Au sein de l’État, l’exécutif ne se fie que peu à l’administration (qui le lui rend bien), ni au législatif qui s’englue dans l’atonie. Entre les élus et les services, que de malentendus ! Entre le national et le local, que de  soupçons ! Et que dire des citoyens entre eux quand on voit une Convention de 150  citoyens tirés au sort ne faire aucune confiance aux 60 millions de leurs congénères pour relever les défis du changement climatique ? Leurs propositions le révèlent : il faut punir ces ignorants pour leur bien et les forcer à entrer dans une écologie décroissante ! Il faut bouleverser la Constitution pour contraindre les politiques à tout jamais. Sans doute la question posée induisait – elle assez largement ce type de réponse. Lire la suite « En France, l’autorité est dénigrée en bas et embourbée en haut »

« La France n’a pas colonisé l’Algérie. Elle l’a fondée. »

reddition_d_abd_el_kader_1847-670x475.jpg

Ces mots ne viennent pas d’un nostalgique de l’ française mais de Ferhat Abbas, ex-leader FLN et président de la République algérienne du temps du GPRA.

On l’oublie souvent, mais l’identité algérienne n’existait pas avant 1830. Jusqu’au VIIIe siècle, les populations qui y vivaient étaient d’origine phénicienne, berbère, romaine et de religion majoritairement chrétienne. Ce sont les Arabes, peuple nomade venant du Moyen-Orient, qui ont envahi toute l’ du Nord et converti de force toutes ces populations. Ainsi, et après quelques siècles de domination arabo-islamique, il ne restait plus rien de l’ère punico-romaine.

Plus tard, au XVIe siècle, en profitant du chaos répandu par les Espagnols, mais aussi en soufflant habilement sur les nombreuses divisions existant entre les différentes tribus de la région, les Ottomans en prirent le contrôle, avec Alger pour capitale. Lire la suite « « La France n’a pas colonisé l’Algérie. Elle l’a fondée. » »

Les priorités du nouveau Garde des Sceaux : la PMA pour toutes et la lutte contre le racism

Les priorités du nouveau Garde des Sceaux : la PMA pour toutes et la lutte contre le racisme

Eric Zemmour et la Manif pour Tous sont prévenus. Dans sa déclaration de prise de fonctions, Eric Dupond-Moretti a notamment dit :

Je souhaite être le Garde des Sceaux qui portera enfin la réforme du parquet (…) Je compte porter avec détermination ce que vous avez commencé : la PMA, le parquet européen (…)

La 17ème chambre correctionnelle ne sera pas dissoute et pourra continuer à s’en prendre aux dissidents, aux hommes libres et à la liberté d’expression. Eric Dupond-Moretti a effectivement déclaré :

Je serai un garde des sceaux de sang-mêlé, mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme

Les juges sont prévenus : ils pourront appliquer avec encore plus de zèle les lois liberticides Pleven-Gayssot-Taubira. Etait-ce le gage qu’il fallait donner pour pouvoir réformer la Justice ?

https://www.lesalonbeige.fr/les-priorites-du-nouveau-garde-des-sceaux-la-pma-pour-toutes-et-la-lutte-contre-le-racisme/

Black Lives Matter, indigénisme, décolonialisme… Bienvenue dans le XXIe siècle !

La diffusion des mots d’ordre et des manifestations du mouvement Black Lives Matter à partir des États-Unis, dans tout l’Occident, peut s’analyser dans trois registres.

Un registre politicien

Outre-Atlantique, l’affaire Floyd intervient en effet dans la perspective de l’élection présidentielle pour essayer de nuire à D. Trump, en le coupant de son électorat afro-américain. On trouve donc à la base de l’exploitation de l’affaire Floyd les protagonistes habituels de l’opposition à Trump : les groupes d’extrême gauche, les médias, l’État profond américain, et le parti démocrate.

Car, des deux côtés de l’Atlantique, la gauche surfe sur les « minorités » pour compenser le fait qu’elle a abandonné, en se ralliant au néo-capitalisme, les classes populaires : en France cela a conduit d’abord à l’opération SOS Racisme lancée dans les années 80, puis à la stratégie Terra Nova, puis au positionnement indigéniste de La France insoumise. Mais les travaillistes en Grande-Bretagne et les démocrates aux États-Unis ont suivi la même démarche car, sans l’appoint électoral de ces « minorités », la gauche, malade de l’effondrement du communisme, aurait disparu.

Lire la suite « Black Lives Matter, indigénisme, décolonialisme… Bienvenue dans le XXIe siècle ! »

Crise sanitaire : des ministres bientôt devant la justice ?

Trois ministres bientôt sous le coup d’une information judiciaire. Vendredi, des plaintes à l’encontre d’Agnès Buzyn, ex-ministre de la Santé, de son successeur Olivier Véran, et de l’ex-premier ministre Edouard Philippe ont été transmises au procureur général près la Cour de cassation, François Molins, après avoir été déposées devant la Cour de Justice de la République. Parmi les quelques 90 plaintes, 9 sont officiellement examinées à ce jour. L’objectif principal sera de traiter pénalement la question de la pénurie de masques. Toutefois, la commission des requêtes n’a retenu qu’un seul chef, celui d’ « abstention de combattre un sinistre » visant « quiconque s’abstient volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant […] de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes ».
De quoi faire peser la menace sur les trois suspects d’une peine de deux ans de prison et 30 000 euros d’amende. Lire la suite « Crise sanitaire : des ministres bientôt devant la justice ? »