Danièle Obono est la honte des Noirs de France

daniele-obono.png

« Nique la France et son passé colonialiste, ses odeurs, ses relents et ses réflexes paternalistes/Nique la France et son histoire impérialiste, ses murs, ses remparts et ses délires capitalistes. »

Ces vers de la chanson du groupe ZEP avaient été accusés d’incitation à la haine par des associations et une plainte fut déposée dans ce sens. Mais pour défendre les artistes, le magazine Les Inrocks lançait, en 2012, une pétition qui fut cosignée par diverses personnalités associatives et politiques de gauche, dont , candidate suppléante de Ian Brossat aux élections législatives de la même année.

Rappelons que Danièle Obono est née au Gabon. Arrivée en France à 10 ans, elle est naturalisée en 2011, concrétisation d’un parcours réussi au sein de la République, qui lui aura tout donné.

L’une des contraintes de la naturalisation, somme toute relevant du bon sens, est l’obligation de respecter les valeurs qui font la France. Avouons que voir une personne nouvellement naturalisée soutenir ce « Nique la France » puis figurer comme suppléante aux législatives la même année, ça amène à se poser forcément des questions.

Alors, du coup, en 2017, lorsque Danièle Obono est élue députée, il était tout à fait prévisible que les journalistes interrogent la députée LFI sur sa position de 2012. C’est ainsi que, dans une émission des « Grandes Gueules », sur RMC, elle démontra qu’il lui était plus facile de dire « Nique la France« » que « Vive la France ».

Depuis lors, on voit Mme Obono et ses amis de LFI, ses amis racialistes, décoloniaux et indigénistes, dans toutes les actions visant à stigmatiser, à accuser la France. C’est même devenu une marque politique dont elle use et abuse avec fierté.

Danièle Obono est l’égérie de l’indigénisme au sein du parti dont elle est élue ; pour preuve, elle ne s’est, d’ailleurs, pas gênée pour prendre la défense de la porte-parole du Parti des indigènes de la République (PIR) quand cette dernière fait la promotion du communautarisme.

En réaction à la nomination de  au poste de Premier ministre, Danièle Obono a eu la plus piteuse réaction de sa carrière politique : parlant d’homme blanc le concernant, elle s’attire les foudres de toute la classe politique, en dehors des Insoumis, et s’attire également la colère de beaucoup de Français qui ont enfin découvert son jeu délétère.

Danièle Obono est le pire personnage pouvant représenter les Noirs au sein du monde politique en France : elle est nulle, incompétente, raciste et sectaire. Elle est la honte des Noirs de France.

Verlaine Djeni

https://www.bvoltaire.fr/daniele-obono-est-la-honte-des-noirs-de-france/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s