L’immigration clandestine vecteur du coronavirus: un sujet qui n’intéresse pas les médias français

OJIM – Depuis quelques mois, des restrictions de circulation ont été mises en place en Europe afin de limiter la propagation du coronavirus. Qu’allait-il advenir des incessants aller-retour des bateaux des ONG amenant des dizaines de milliers de migrants des côtes libyennes vers l’Italie et du risque de propagation du coronavirus lié à l’immigration clandestine ? Cette question n’intéresse visiblement pas les médias de grand chemin français. La presse italienne est heureusement là pour nous donner des informations à ce sujet.

Des arrivées de migrants contaminés Lire la suite « L’immigration clandestine vecteur du coronavirus: un sujet qui n’intéresse pas les médias français »

Jean-Claude Michéa contre le « moindre mal » du « meilleur des mondes » libéral ! 2/2

Jean-Claude Michéa contre le moindre mal.jpeg

La «libération des moeurs » est devenue synonyme «d’avancée du droit» dans une surenchère incessante dont Philippe Muray sut tenir la chronique bouffonne avec une appétence et un humour auxquels Michéa n’est pas resté indifférent. Au final, qu’en résulte-t-il ? Outre la multiplication des «victimes» et leur inexorable concurrence, c’est l’inflation de la chicane et, à terme, l’abolition des libertés. En effet, écrit Michéa, « comme n’importe quelle prise de position politique, religieuse ou morale suppose, si elle est cohérente, la critique des positions adverses, elle sera toujours, en droit, suspecte de nourrir une « phobie » (consciente ou inconsciente) à leur endroit. La « phobophobie » libérale (c’est à dire la « phobie » de tous les propos susceptibles de « nuire à autrui » en osant contredire son point de vue ou critiquer ses manières d’être) ne peut donc aboutir – à travers la multiplication des lois instituant le « délit d’opinion » et sous la menace permanente de procès en diffamation – qu’à la disparition progressive de tout débat politique « sérieux » et, à terme, à l’extinction graduelle de la liberté d’expression elle-même, quelle qu’ait été, au départ, l’intention des pouvoirs libéraux ». Lire la suite « Jean-Claude Michéa contre le « moindre mal » du « meilleur des mondes » libéral ! 2/2 »

Jean-Claude Michéa contre le « moindre mal » du « meilleur des mondes » libéral ! 1/2

Jean-Claude Michéa contre le moindre mal.jpeg

Auteur fondamental, Jean-Claude Michéa s’est toujours opposée à la « servitude libérale ».

Son dernier essai s’inscrit dans cette veine, et l’approfondit : L’« empire du moindre mal », c’est notre civilisation. Dont l’état est plutôt morose…

À l’opposé des «mutins de Panurge», ces légions de faux rebelles que le «système» fabrique à la chaîne pour qu’ils saturent de leurs bavardages l’espace dévolu à la contestation autorisée, Jean-Claude Michéa n’est pas un subversif à gages. Il est inconnu à la télévision et pratiquement impossible à interviewer. Disciple d’Orwell et de Christopher Lasch, il publie avec L’empire du moindre mal un livre brillant et, certes, érudit, mais troussé d’une ironie mordante qui donne à sa lecture un indéniable plaisir. Lire la suite « Jean-Claude Michéa contre le « moindre mal » du « meilleur des mondes » libéral ! 1/2 »

L’Union européenne sous la botte d’un « gouvernement des juges » inféodé aux multinationales ?

Le Tribunal de la Cour de justice de l’Union européenne a annulé la décision de la Commission exigeant le remboursement à l’Irlande de 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux accordés au GAFA Apple. Ce n’est pas la première décision en faveur des multinationales yankees. Elle avait déjà donné raison à Airbnb face aux hôteliers français…

Et ce « machin » s’impose aux justices nationales des pays de l’Union. Avec un tel bouclier pour les protéger, les GAFA et autres prédateurs yankees n’ont que peu de soucis à se faire. Et doivent joyeusement sabrer le champagne, comme Apple à qui le « machin » vient de faire économiser 13 milliards d’euros volés par la multinationale yankee aux fiscs des 27 pays de l’Union. « À la vôtre, stupids Europeans ! We fuck you and you pay la vaseline ! »

Voilà une sacrée bouffe pour la redoutable tati Margrethe Vestager, vice-présidente de la Commission européenne connue et appréciée pour combattre la concurrence fiscale entre États qui profite aux multinationales.

Pas prouvée « l’existence d’un avantage économique sélectif » accordé par l’État irlandais à Apple qu’ils ont dit les juges. Lire la suite « L’Union européenne sous la botte d’un « gouvernement des juges » inféodé aux multinationales ? »

Antifas : Qui mettra les milices d’extrême-gauche hors d’état de nuire ?

Antifas : Qui mettra les milices d’extrême-gauche hors d’état de nuire ?

L’orgue de la cathédrale de Nantes avait survécu à la Révolution, aux deux guerres mondiales, au grand incendie de 1972, voilà désormais ce qu’il en reste :

La page Facebook du diocèse de Nantes a rapidement mis en ligne des photos montrant l’étendue des dégâts causés à l’intérieur de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul par l’incendie d’origine criminel de ce matin :

Lire la suite « Antifas : Qui mettra les milices d’extrême-gauche hors d’état de nuire ? »

Cathédrale de Nantes : l’incendie serait criminel, selon le procureur

capture-decran-2020-07-18-a-12-57-59.png

Les pompiers ont détecté plusieurs départs de feu.

L’incendie de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes a été circonscrit, après deux heures de lutte contre les flammes. Les premiers éléments de l’enquête pourraient mener vers la piste criminelle.

Trois départs de feu

L’incendie de la cathédrale de Nantes, samedi 18 juillet au matin, pourrait bien avoir été déclenché par un acte volontaire. Les pompiers ont détecté plusieurs départs de feu.
Lire la suite « Cathédrale de Nantes : l’incendie serait criminel, selon le procureur »

Sylvain Cypel : « Malgré leur énorme supériorité, les Israéliens ne peuvent pas gagner »

48110188-37865142.jpg?v=1594597699

Dans son nouveau livre, le journaliste Sylvain Cypel interroge l’Israël contemporain, entre ethnicisme, culte de la force et lois liberticides.

Au-delà de l’impunité dont semble jouir Israël, le journaliste Sylvain Cypel interroge dans son nouveau livre, L’État d’Israël contre les juifs, la fascination que cet État semble exercer sur des dirigeants nationalistes tels l’Indien Narendra Modi, le Hongrois Viktor Orbán ou encore l’Américain Donald Trump.
À travers les principes de « guerre préventive », « ethnicité de la citoyenneté », « guerre contre le terrorisme », mépris du droit international au profit du culte de la force, l’auteur retrace ce qu’il appelle l’« israélisation du monde », à savoir « la soumission progressive des Israéliens à un État sécuritaire où l’abandon, imposé ou volontaire, de tout ce qui fait l’État de droit devient la norme ».
Or, selon le mot de l’anthropologue Jeff Halper, que rappelle l’auteur, « l’israélisation des États et de leurs forces militaires et policières, c’est notre propre palestinisation à tous ».
Autre point longuement abordé dans l’ouvrage, celui du fossé, voire du schisme, qui se creuse entre le judaïsme israélien et le judaïsme américain. Le soutien des juifs américains à la politique d’Israël n’est plus inconditionné et aveugle, tandis que des voix dissidentes et fortes se font entendre au sein de la jeune génération.
Cette situation contraste avec les instances représentatives du judaïsme français, qui jamais n’ont semblé autant alignées sur la politique israélienne. Le livre de Sylvain Cypel, lequel connait bien Israël et les États-Unis pour y avoir vécu et travaillé, offre une réflexion poussée et salubre sur le sionisme originel, son développement et ses contradictions, ses points de rupture et de continuité.

Lire la suite « Sylvain Cypel : « Malgré leur énorme supériorité, les Israéliens ne peuvent pas gagner » »

14 Juillet : le spectacle est roi !, par Christian Vanneste.

Le 14 Juillet célèbre la Nation dans son identité et sa continuité. C’est pour cela que l’événement commémoré n’est pas la prise de la Bastille mais un an plus tard la Fête de la Fédération qui célébrait autour du Roi la nouvelle monarchie constitutionnelle avant que les extrémistes ne conduisent la France à la guerre et à la Terreur. D’une certaine manière, le nouveau Président de la République a le mérite de souligner cette profonde unité de notre pays.

Il n’aura échappé à personne que le rehaussement de la fonction présidentielle aura beaucoup utilisé les monuments de l’Ancien Régime : le Louvre, Versailles et les Invalides. La laïcité n’aura pas non plus été affichée avec ostentation. Notre Dame a accueilli Mmes Trump et Macron pendant que leurs époux travaillaient ensemble. Personne ne peut nier la justesse de la démarche. Elle présente trois aspects positifs et recèle deux dangers.

Lire la suite « 14 Juillet : le spectacle est roi !, par Christian Vanneste. »

Quand la mémoire des Peuples balaye « le sens de l’Histoire »

68426570.jpgRoland Hélie, directeur de Synthèse nationale

Nous relations hier sur ce blog la procession rassemblant des milliers de Russes qui s’est déroulée dans les rues de la  ville de Ekaterinbourg, là où il y a 102 ans, le 17 juillet 1918, était exterminée la famille impériale par les communistes cliquez ici.

Outre son côté magnifique, cette manifestation de ferveur populaire doit retenir notre attention pour au moins une raison. Elle prouve à elle seule que, malgré le rouleau compresseur soviétique qui a asservi la Russie et ses pays satellites pendant plus de 70 ans, malgré le formatage généralisé des esprits, malgré la propagande intensive du Parti communiste, vecteur de l’idéologie la plus criminelle de tous les temps, malgré les brassages de populations imposés, malgré tout cela… un siècle après le terrible massacre, la Russie est capable de renouer avec son identité, ses traditions et, surtout, avec son destin de grande nation libre et souveraine. Il faut rappeler que, depuis maintenant une vingtaine d’années, elle est dirigée par un pouvoir digne de ce nom. Lire la suite « Quand la mémoire des Peuples balaye « le sens de l’Histoire » »