Une dictature basée sur la peur

Une dictature basée sur la peur

“On” nous annonce que “le virus est toujours là”, qu’il a de nouveaux “clusters” et on nous impose la muselière. Si on observe les chiffres officiels du gouvernement, rien ne diffère de la normale, on rencontre toujours quelques cas résiduels de grippe à la belle saison.

De nombreux médecins, un brin agacés, aux Etats-Unis notamment, se demandent pourquoi il n’y a plus de grippe, d’accidents cardiaques ni de pneumonie ! Désormais les seules décès qui existent sont dûs au Covid…

Dans un article traduit par benoît-et-moi, le journaliste italien Aldo Maria Valli dénonce la mise en place d’un nouvel ordre mondial. Extrait :

Lire la suite « Une dictature basée sur la peur »

Une leçon du Covid-19 : le mondialisme est mort !, par Christian Vanneste.

Et si dans la guerre des civilisations, le vainqueur était l’Extrême-Orient ? L’idée que le monde convergeait vers une civilisation universelle et pourquoi pas un jour vers un gouvernement planétaire, vers la fin de l’Histoire avec l’avènement d’une démocratie éclairée fondée davantage sur le règne conjoint du droit et du marché que sur celui de la volonté populaire, avait séduit au lendemain de l’effondrement du bloc soviétique. La liberté s’était montrée plus forte que le centralisme étatique, miné par ses contradictions et écrasé par son propre poids.

Lire la suite « Une leçon du Covid-19 : le mondialisme est mort !, par Christian Vanneste. »

A Gaillac (81), une conductrice de bus menacée de mort pour avoir exigé le port du masque

Trois jours après l’agression mortelle d’un chauffeur de bus à Bayonne, une conductrice de Gaillac (Tarn) s’est faite menacer de mort le 8 juillet dernier dans son bus. Comme au Pays-basque, le voyageur refusait de porter un masque dans l’autocar. Lire la suite « A Gaillac (81), une conductrice de bus menacée de mort pour avoir exigé le port du masque »

Bayonne : l’un des agresseurs de Philippe était en situation irrégulière sur le territoire français

capture-decran-2020-07-09-a-15-06-42.png

Dans ce jeu de l’émotion qui fait la particularité de notre société, on a intégré des certitudes ; ainsi, on accepte la mort car c’est la destinée de tout humain mais on sait prendre le temps d’analyser les causes de la mort.

Il y a quelques jours, les conditions tragiques du décès de Philippe Monguillot, conducteur de Tram’bus à Bayonne, ont ému la France entière et certainement au-delà de nos frontières.

Cette tragédie a encore plus ému avec la médiatisation de la douleur de sa famille, chacun d’entre nous se sentant proche de Véronique, la courageuse veuve du défunt, et de ses trois magnifiques filles, chacun d’entre nous pleurant une vie de famille brisée par la faute de criminels. Lire la suite « Bayonne : l’un des agresseurs de Philippe était en situation irrégulière sur le territoire français »